Les Anges, esclaves honorés de Dieu.

Les Anges, esclaves honorés de Dieu.

بِسمِ اللهِ الرَّحمـنِ الرَّحِيم

Bismi l-Lâhi r-RaHmâni r-RaHîm

الحَمدُ للهِ رَبِّ العَالَمِين والصَّلاةُ والسَّلامُ عَلى سَيِّدِنَا مُحَمَّدٍ رَسُولِ اللهِ

            Esclaves de Allâh, je vous recommande ainsi qu’à moi-même de faire preuve de piété à l’égard de Allâh, Al-`Aliyy, Al-`ADHîm, Lui qui dit dans Son Livre honoré :

﴿ يَا أَيُّهَا الَّذِينَ ءَامَنُواْ اتَّقُواْ اللهَ حَقَّ تُقَاتِهِ وَلاَ تَمُوتُنَّ إِلاَّ وَأَنتُم مُّسْلِمُونَ

[sôurat ‘Âli `Imrân / 102] ce qui signifie :« Ô vous qui êtes croyant, faites preuve de piété à l’égard de Allâh de la véritable piété et tâchez de mourir en étant musulman.» Alors obéissez à Allâh en ce qu’Il a rendu obligatoire et abstenez-vous de ce qu’Il a interdit et sanctionnera.

Chers frères de foi, Allâhou ta`âlâ dit au sujet de Ses anges :

﴿ مَنْ كَانَ عَدُوًّا لِلَّهِ وَمَلَائِكَتِهِ وَرُسُلِهِ وَجِبْرِيلَ وَمِيكَالَ فَإِنَّ اللَّهَ عَدُوٌّ لِلْكَافِرِينَ

(man kâna `adouwwan lil-Lâhi wamalâ’ikatihîwarouçoulihîwaJibrîlawaMîkâla fa’inna l-Lâha `adouwwoun lil-kâfirîn)

ce qui signifie: « Si quelqu’un se fait l’ennemi de Dieu, de Ses anges, de Ses Messagers, de Jibrîl ou de Mikâ’îl, alors certes Allâh n’agrée pas les mécréants. »[sôurat Al-Baqarah / 98]

Et Allah ta`âlâ dit :

﴿ وَمَنْ يَكْفُرْ بِاللَّهِ وَمَلَائِكَتِهِ وَكُتُبِهِ وَرُسُلِهِ وَالْيَوْمِ الْآَخِرِ فَقَدْ ضَلَّ ضَلَالًا بَعِيدًا

 (waman yakfour bil-Lâhi wamalâ’ikatihîwakoutoubihîwarouçoulihiwal-yawmi l-‘âkhiri faqad Dalla Dalâlatanba`îdâ)

ce qui signifie: « Celui qui ne croit pas en Dieu, en Ses anges, en Ses livres, en Ses messagers et au Jour dernier, il se sera égaré très loin. »[sôuratAn-Niçâ’  / 136]

Sachez, esclaves de Allâh qu’il est un devoir de croire en l’existence des anges. Il s’agit de corps dont l’origine est de lumière, impalpables, dotés d’âmes honorées. Ce sont des esclaves honorés selon le jugement de Dieu. Ils ne sont ni mâles ni femelles. Ils ne mangent pas ni ne boivent, ils ne dorment pas ni ne se fatiguent, ils ne se reproduisent pas et sont des esclaves responsables de leurs actes. Ils ne désobéissent pas à Allâh ta`âlâ dans tout ce qu’Il leur ordonne de faire. Ils font absolument tout ce Qu’Il leur ordonne de faire.

Ce sont des esclaves responsables de leurs actes, chargés de nombreuses tâches. Il y a parmi eux ceux qui sont chargés de la pluie et des plantes. Il y a parmi eux ceux qui sont chargés d’écrire les actes des êtres humains. Certains sont chargés de retirer les âmes des mourants, d’autres sont chargés de protéger les humains, ils les préservent d’être les jouets des jinn sauf qu’ils n’empêchent pas que ce qui est prédestiné se produise. Ainsi ce que Allâh veut est et ce que Allâh ne veut pas n’est pas. Il y a parmi eux ceux qui sont chargés de transmettre le salâm au Messager éminent Salla l-Lâhou `alayhi wasallam, de la part des membres de sa communauté. Il y a parmi eux ceux qui sont chargés d’inscrire les feuilles des arbres qui tombent.

Les nobles anges sont des créatures de Dieu ta`âlâ. L’origine de leur nature n’est pas comme la nature des êtres humains, c’est une nature particulière. L’origine des anges est la lumière. Allâh tabâraka wata`âlâ les a créés à partir de la lumière tout comme le Messager de Allâh Salla l-Lâhou `alayhi wasallam l’a dit :

(( خُلِقَتِ الملائكةُ من نورٍ وخُلِقَ الجانُّ مِن مارجٍ مِن نارٍ وخُلِقَ ءادمُ مِمّا وُصِفَ لَكُم ))

 (khouliqa l-malâ’ikatou min nôurin wakhouliqa l-jânnou min mârijinwakhouliqa ‘Âdamou mimmâwouSifalakoum)

ce qui signifie: « Les anges ont été créés à partir de lumière, les jinn ont été créés à partir de la flamme d’un feu sans fumée et ‘Âdam a été créé à partir de ce qui vous a déjà été décrit. »[rapporté par Mouslim]

            Allâh tabâraka wata`âlâ a créé les anges et les a dotés d’ailes. Certains ont deux ailes, d’autres en ont quatre, d’autres en ont six et d’autres en ont plus que cela. Allâh tabâraka wata`âlâ fait que certains en ont plus que d’autres. Il a été rapporté dans le Hadîth honoré d’après notre Prophète Salla l-Lâhou `alayhi wasallam que Jibrîl `alayhi s-salâm qui est le président des anges a été créé avec 600 ailes. Allâh Qui est le Créateur éminent est exempt de toute imperfection, Il crée ce qu’Il veut, Il fait dans ce qui Lui appartient ce qu’Il veut. Allâh tabâraka wata`âlâ dit :

﴿ الْحَمْدُ لِلَّهِ فَاطِرِ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ جَاعِلِ الْمَلَائِكَةِ رُسُلًا أُولِي أَجْنِحَةٍ مَثْنَى وَثُلَاثَ وَرُبَاعَ يَزِيدُ فِي الْخَلْقِ مَا يَشَاءُ إِنَّ اللَّهَ عَلَى كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ

(al-Hamdou lil-Lâhi FâTiri s-samâwâti wal-‘arDi Jâ`ili l-malâ’ikatirouçoulan ‘ôulî ‘ajniHatinmathnâwathalâthawaroubâ`,yazîdou fi l-khalqi mâ yachâ’ou ‘inna l-Lâha `alâ koulli chay’in qadîr) [sôurat FâTir / 1]

ce qui signifie :« La louange est à Allâh, Qui a créé les cieux et la terre, Qui a créé les anges et en a fait des messagers. Il a doté certains d’une paire d’ailes, d’autres de trois paires, d’autres de quatre paires et Il ajoute aux créatures ce Qu’Il veut. Certes Allâh est sur toute chose tout-puissant. »

Il a été confirmé que les anges de Allâh `alayhimou s-salâm peuvent prendre parfois des formes autres que leur forme d’origine, celle que Allâh leur a donnée, celle avec laquelle Allâh leur a donné l’existence. Il a été authentifié dans le Hadîth honoré, confirmé de la part du messager de Allâh Salla l-Lâhou `alayhi wasallam que Jibrîl, l’ange honnête chargé de la révélation est venu au Prophète éminent Salla l-Lâhou `alayhi wasallam sous l’aspect d’un homme qui avait des vêtements très blancs, immaculés et des cheveux d’un noir intense. Mais sachez, que Dieu vous fasse miséricorde, que lorsque les anges prennent l’aspect d’un homme, ils n’ont pas d’organe génitaux tout comme ils ne prennent pas l’aspect de femme comme le prétendent certains membres d’autres communautés que la communauté musulmane. Au point que certains leur font des statues prétendument à leur effigie sous forme de femme avec des ailes. Ceci est contraire à la croyance des musulmans.

Allâhou ta`âlâ dit :

﴿ إِنَّ الَّذِينَ لَا يُؤْمِنُونَ بِالْآَخِرَةِ لَيُسَمُّونَ الْمَلَائِكَةَ تَسْمِيَةَ الْأُنْثَى

 (‘inna l-ladhîna lâ you’minôuna bil-‘âkhirati layouçammôuna l-malâ’ikata tasmiyata l-‘ounthâ) [sôurat An-Najm / 27]

ce qui signifie :« Certes ceux qui ne croient pas en l’au-delà appellent les anges par des noms féminins », que l’on prenne garde contre pareille croyance. 

Il se peut que l’ange prenne l’aspect d’un oiseau également mais pas l’aspect d’un serpent, d’un scorpion, d’un chien ou d’un porc car les anges honorés ne prennent pas ces aspects-là. Sachez que les anges honorés sont des saints, des waliyy de Allâh, des bien-aimés. Ce sont des esclaves honorés. Allâhou ta`âlâ a fait leur éloge dans le Qour’ân, Allâhou tabâraka wata`âlâ a dit pour les décrire :

﴿ لَا يَعْصُونَ اللَّهَ مَا أَمَرَهُمْ وَيَفْعَلُونَ مَا يُؤْمَرُونَ

(lâ ya`Sôuna l-Lâha mâ ‘amarahoum wayaf`alôuna mâ you’marôun) [sôurat At-TaHrim / 6]

ce qui signifie :« Ils ne désobéissent pas à Allâh en ce qu’Il leur ordonne et Ils font tout ce qu’ils ont l’ordre de faire. »

Et le Prophète `alayhi S-Salatou was-salâm a dit :

(( ما في السمــواتِ السبعِ موضعُ قَدمٍ ولا شِبرٍ ولا كفٍّ إلّا وفيه ملكٌ قائمٌ أو ملكٌ راكعٌ أو ملكٌ ساجدٌ ))

(ma fi s-samâwâti s-sab`i mawDi`ou qadamin walâchibrin walâkaffin ‘il-lâ wafîhi malakoun qâ’imoun ‘aw malakoun râki`oun ‘aw malakoun sâjid) [rapporté par AT-Tabarâniyy]

ce qui signifie : « Il n’y a pas dans les sept cieux l’emplacement d’un seul pied, d’un seul empan ou d’une seule paume de main sans qu’il y ait un ange qui l’occupe debout ou bien incliné ou en prosternation. »

Les anges sont toujours en train d’accomplir des actes d’obéissances. Ils font des prières, ils font le tasbîH. Ils ne s’en lassent pas. Il n’est donc pas permis de les insulter ni de les rabaisser. Les savants ont dit que celui qui insulterait un seul ange deviendrait mécréant et sortirait de la religion, que Dieu nous en préserve.  Allâh ta`âlâ a comparé celui qui prend les anges pour ennemi à celui qui prend Dieu pour ennemi. Et Allâh soubHânah a indiqué que ceux qui considèrent les anges comme ennemis sont des mécréants.

Allâh ta`âlâ dit :

﴿ مَنْ كَانَ عَدُوًّا لِلَّهِ وَمَلَائِكَتِهِ وَرُسُلِهِ وَجِبْرِيلَ وَمِيكَالَ فَإِنَّ اللَّهَ عَدُوٌّ لِلْكَافِرِينَ

 (man kâna `adouwwan lil-Lâhi wamalâ’ikatihîwarouçoulihîwaJibrîlawaMîkâla fa’inna l-Lâha `adouwwoun lil-kâfirîn)

ce qui signifie :« Si quelqu’un considère Allâh ou Ses anges ou Ses Messagers ou Jibrîl ou Mikâ’îl comme ennemi, Allâh est Celui Qui châtie les mécréants. » [sôurat Al-Baqarah / 98]

Quant à Iblîs, il ne fait pas partie des anges mais il est bien un jinn. La preuve de ce que nous venons de dire est dans le Qour’ân honoré, à savoir la parole de Allâh à propos de Iblîs :

﴿ إِلَّا إِبْلِيسَ كَانَ مِنَ الْجِنِّ فَفَسَقَ عَنْ أَمْرِ رَبِّهِ

(‘il-lâ ‘Iblîça kâna mina l-jinni fafaçaqa `an ‘amri Rabbih)

ce qui signifie : « Sauf Iblîs qui faisait partie des jinn, il a désobéit à l’ordre de son Seigneur. » [sôurat Al-Kahf / 50]

Et la parole de Allâh `azza wajall :

﴿ وَإِنَّ عَلَيْكَ لَعْنَتِي إِلَى يَوْمِ الدِّينِ

[sôuratSâd /78] (wa’inna `alayka la`natî ‘lâyawmi d-dîn) ce qui signifie :« Ma malédiction pèsera sur toi jusqu’au Jour du jugement. »

Si Iblîs avait été un ange, il n’aurait pas désobéi à Allâhou ta`âlâ, il n’aurait pas commis la mécréance car Allâh tabâraka wata`âlâ dit dans le Qour’ân honoré à propos des anges :

﴿ لَا يَعْصُونَ اللَّهَ مَا أَمَرَهُمْ وَيَفْعَلُونَ مَا يُؤْمَرُونَ

(lâ ya`Sôuna l-Lâha mâ ‘amarahoum wayaf`alôuna mâ you’marôun)

ce qui signifie : « ils ne désobéissent pas aux ordres que Allâh leur donne et ils font tout ce qu’ils ont l’ordre de faire. »[sôurat At-TaHrîm / 6]

Et Allâh soubHânah dit

﴿ لَا يَسْبِقُونَهُ بِالْقَوْلِ وَهُمْ بِأَمْرِهِ يَعْمَلُونَ

 (lâyasbiqôunahôu bil-qawli wahoum bi’amrihî ya`malôun)

ce qui signifie : « Ils ne précède pas Allâh par la parole et Ils ne font absolument que ce que Allâh leur ordonne. »[sôuratAl-‘Anbiyâ’ / 27]

Quant à ce qu’ont dit certains à propos de Iblîs qu’il serait le paon des anges c’est-à-dire leur président, c’est infondé et totalement faux. Cela contredit précisément les ‘âyah précédemment cités et la description confirmée et authentifiée des anges dans la Loi de l’Islam. Les savants ont dit que les anges sont obligatoirement préservés des péchés et des actes de désobéissance.

Quant à ce que certains rapportent que deux anges s’appelant Hârout et Mârout auraient eu un désir, qu’ils auraient été épris par une femme nommée Az-Zahrah (Vénus) et qu’ils auraient désobéi à Allâh ta`âlâ en buvant du vin et en commettant la fornication avec cette femme puis qu’ils auraient tué une personne injustement et que cette femme se serait transformée après cela en une planète, tout cela n’est que paroles fausses. C’est une histoire mensongère qui n’a aucun fondement et à laquelle il n’est pas permis de croire.

La parole de Allâh tabâraka wata`âlâ dans le Qour’ân honoré à propos des deux anges Hârout et Mârout :

﴿ يُعَلِّمُونَ النَّاسَ السِّحْرَ وَمَا أُنْزِلَ عَلَى الْمَلَكَيْنِ بِبَابِلَ هَارُوتَ وَمَارُوتَ وَمَا يُعَلِّمَانِ مِنْ أَحَدٍ حَتَّى يَقُولَا إِنَّمَا نَحْنُ فِتْنَةٌ فَلَا تَكْفُرْ

 (you`allimôuna n-nâça s-siHra wamâ ‘ounzila `ala l-malakayni biBâbila Hârôuta waMârôuta wamâyou`allimâni min ‘aHadin Hattâ yaqôulâ ‘innamâ naHnou fitnatoun falâ takfour)

ce qui signifie : « Ils enseignent aux gens la sorcellerie et ce qui a été révélé aux deux anges à Babel, Hârôut et Mârôut, mais eux deux ne l’enseignaient pas à quelqu’un avant de lui avoir dit : « Ceci est une épreuve, alors ne commets pas de mécréance [en pratiquant la sorcellerie qui comporte un rejet de la religion]» ». [sôurat Al-Baqarah/102]

Cela veut dire que ces deux anges enseignaient aux gens une catégorie de sorcellerie pour qu’ils puissent faire la distinction entre la sorcellerie et les miracles et non pas dans l’intention que les gens la pratiquent.

Alors comprend bien cela, mon frère musulman, et persévère sur la croyance correcte, la croyance de Ahlou s-sounnah wal-jamâ `ah, cette croyance qu’avait le Messager éminent Salla l-Lâhou `alayhi wasallam ainsi que le salaf vertueux ; tu auras la grande victoire, une victoire éminente.

Ô Allâh, fais-nous apprendre ce qui nous est profitable, fais-nous profiter de ce que nous avons appris et augmente-nous en connaissance et fais-nous mourir en étant dans un état d’agrément.

Ayant tenu mes propos, je demande à Allâh qu’Il me pardonne ainsi qu’à vous-mêmes.

Articles en Relation