Les Anges Honorés

Les Anges Honorés

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيم

La louange est à Dieu le Créateur du monde Celui Qui existe sans début, sans fin, sans endroit, sans comment et ne dépend pas du temps, rien n’est tel que Lui et Il est Celui Qui entend et Qui voit, quoi que tu puisses imaginer Dieu en est différent. Et que l’élévation en degré et la préservation de sa communauté de ce qu’il craint pour elle soient accordées à notre maître MouHammad Al-‘Amîn, l’Honnête, celui qui a appelé à la religion de vérité, l’islam la religion de tous les Prophètes du premier ‘Adam au dernier MouHammad.

Les anges sont des esclaves honorés de Dieu ils ne désobéissent pas à Dieu et font ce qui leur est ordonné. Ils ne sont ni mâles ni femelles. Ils peuvent prendre l’apparence d’hommes sans organes mâles. Iblîs est un jinn et n’est pas un ange. Les anges ont plusieurs fonctions et mais Dieu n’a pas besoin des anges. Jibrîl est le meilleur des anges, parmi ses fonctions il y a celle de transmettre la révélation aux prophètes. Mikâ’îl est chargé de la pluie et des récoltes. `Azrâ’îl est l’ange de la mort, il est chargé de saisir les âmes. Isrâfîl est chargé de souffler dans le cor (annonçant la fin du monde puis la résurrection).

Allâh ta`âlâ dit dans le Qour’ân honoré :

﴿ الْحَمْدُ لِلَّـهِ فَاطِرِ‌ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْ‌ضِ جَاعِلِ الْمَلَائِكَةِ رُ‌سُلًا أُولِي أَجْنِحَةٍ مَّثْنَىٰ وَثُلَاثَ وَرُ‌بَاعَ ۚ يَزِيدُ فِي الْخَلْقِ مَا يَشَاءُ ۚ إِنَّ اللَّـهَ عَلَىٰ كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ‌ ﴾

(al-Hamdou lil-Lâhi fâTiri s-samâwâti wa l-‘arDi jâ`ili l-malâ’ikati rouçoulan ‘oulî ‘ajniHatin mathnâ wa thoulâtha wa roubâ`, yazîdou fi l-khalqi mâ yachâ’, ‘inna l-Lâha `alâ koulli chay’in qadîr)

ce qui signifie : « Louange à Allâh, Créateur des cieux et de la terre, Qui a fait des anges des messagers dotés de deux, trois ou quatre ailes. Il ajoute à la création ce qu’Il veut, certes Allâh est sur toute chose tout -puissant » [sôurat FâTir / 1].

Allâh tabâraka wa ta`âlâ a créé les anges et a fait d’eux des créatures honorées. Ainsi, les anges sont tous honorés selon le jugement de Allâh ta`âlâ. Il n’y a pas parmi eux de désobéissants. Tout comme Allâh tabâraka wa ta`âlâ les a décrits dans le Qour’ân honoré :

﴿ لَّا يَعْصُونَ اللَّـهَ مَا أَمَرَ‌هُمْ وَيَفْعَلُونَ مَا يُؤْمَرُ‌ونَ ﴾

(lâ ya`Sôuna l-Lâha mâ ‘amarahoum wa yaf`alôuna mâ you’marôun)

ce qui signifie : « Ils ne désobéissent pas à Allâh en ce qu’Il leur ordonne et ils accomplissent ce qui leur est ordonné » [sôurat At-TaHrîm / 6].

Ainsi, les anges sont tous obéissants à Allâh, car Allâh les a créés en les dotant d’une volonté par laquelle ils choisissent toujours l’obéissance à Allâh. Ainsi, ils sont libres de choisir mais ils ne choisissent que l’obéissance par la volonté de Allâh.

Iblîs, que Allâh le maudisse, n’était pas un ange comme se l’imaginent certaines personnes. En effet, certains croient que Iblîs était au nombre des anges et qu’il aurait désobéi à l’ordre de Allâh ta`âlâ, au point que certains d’entre eux croient qu’il était le joyau des anges, que Allâh ta`âlâ nous en préserve. En réalité, il en est tel que Allâh ta`âlâ le dit :

﴿ وَإِذْ قُلْنَا لِلْمَلَائِكَةِ اسْجُدُوا لِآدَمَ فَسَجَدُوا إِلَّا إِبْلِيسَ كَانَ مِنَ الْجِنِّ فَفَسَقَ عَنْ أَمْرِ‌ رَ‌بِّهِ ۗ أَفَتَتَّخِذُونَهُ وَذُرِّ‌يَّتَهُ أَوْلِيَاءَ مِن دُونِي وَهُمْ لَكُمْ عَدُوٌّ ۚ بِئْسَ لِلظَّالِمِينَ بَدَلًا ﴾

(wa ‘idh qoulnâ li l-malâ’ikati sjoudôu li-‘Adama façajadôu ‘illâ ‘iblîça kâna mina l-jinni fafaçaqa `an ‘amri Rabbih)

ce qui signifie : « Nous avons dit aux anges : Prosternez-vous devant ‘Adam. Ils se sont prosternés, mais pas Iblîs qui était un jinn ; il a désobéi à l’ordre de son Seigneur » [sôurat al-Kahf / 50].

Iblîs était donc un jinn. Il était à l’origine croyant, il adorait Allâh avec les anges. C’est pourquoi l’ordre de se prosterner (par salutation) devant ‘Adam `alayhi s-Salâm l’avait concerné lui aussi. Seulement, il a désobéi à l’ordre de son Seigneur et a refusé de se prosterner, il a émis une objection contre Allâh, que Allâh nous en préserve. Il a été banni loin de la miséricorde de Allâh et a été maudit pour l’éternité.

Musulmans, sachez que Allâh tabâraka wa ta`âlâ a créé les anges à partir de lumière tout comme le Prophète l’a dit :

« خلَقَ اللهُ الملائكةَ من نورٍ وخلقَ الجان من مارِجٍ من نار (أي من لـهيبِ النارِ الصافي) وخلقَ ءادَمَ مما وصفَ لكم (أي من ماءٍ وتراب) »

(khouliqati l-malâ’ikatou min nôurin wa khouliqa l-jânnou min mârijin min nârin wa khouliqa ‘Adamou mimmâ wouSifa lakoum)

ce qui signifie : « Allâh a créé les anges à partir de la lumière, Il a créé les jinn à partir d’une flamme pure de feu et ‘Adam a été créé à partir de ce qui vous a été décrit », c’est-à-dire d’eau et de terre.

Les anges sont des corps de lumière. Ils ne sont ni de sexe masculin ni de sexe féminin. Celui qui croit qu’ils sont de sexe masculin est un grand pécheur. Quant à celui qui croit qu’ils sont de sexe féminin est mécréant, que Allâh nous en préserve, car il aura ainsi démenti le Qour’ân puisque Allâh dit :

﴿ وَجَعَلوا الملائكَةَ الذينَ هم عِبَادُ الرَّحمنِ إناثاً أَشَهِدُوا خَلقَهُم سَتُكتَبُ شهادَتُهُم ويُسئَلون ﴾

(wa ja`alôu l-malâ’ikata l-ladhîna houm `ibâdou r-raHmâni ‘inâthan, achahidôu khalqahoum, satouktabou chahâdatouhoum wa yous’alôun)

ce qui signifie : « Ils ont considéré que les anges, qui sont d’humbles adorateurs de Dieu, étaient de sexe féminin ! Ont-ils été témoins de leur création ? Leur faux témoignage sera inscrit contre eux et ils seront interrogés » [sôurat Az-Zoukhrouf / 19]. Allâh ta`âlâ dit :

﴿ إنَّ الَّذينَ لا يؤمنونَ بالآخرةِ لَيُسَمُّونَ الملائكةَ تسميةَ الأنثى ﴾

(‘inna l-ladhîna lâ you’minôuna bi l-‘âkhirati layouçammôuna l-malâ’ikata tasmiyata l-‘ounthâ)

ce qui signifie : « Certes ceux qui ne croient pas en l’au-delà donnent aux anges des noms de femmes » [sôurat An-Najm / 27]. Ainsi, Allâh tabâraka wa ta`âlâ nous a appris dans le Qour’ân honoré que les anges ne sont pas de sexe féminin. Il se peut qu’un ange prenne l’image d’un homme des fils de ‘Adam. Toutefois, ils ne prennent pas la forme de femmes. Ils ne prennent que la forme d’hommes mais sans appareil génital, sans les orifices de l’urine ni des selles.

Quant à la parole de Allâh ta`âlâ :

﴿ فتَمَثَّلَ لـها بشَراً سَوِيا ﴾

(fatamath-thala lahâ bacharan sawiyyâ)

qui signifie : « Il s’est présenté à elle sous forme d’un être humain » [sôurat Maryam / 17], il s’agit de Jibrîl qui est apparu à notre dame Maryam sous la forme d’un être humain d’une forme parfaite, ceci, pour celui qui le voit, mais en réalité les anges prennent la forme d’hommes sans appareil génital. Les anges ne mangent pas et ne boivent pas. Ils ne dorment pas et n’émettent pas de selles. Leur création n’est pas comme celle des humains. Ils sont tous obéissants, ils ne se fatiguent pas de l’obéissance à Allâh.

Allâh les a créés sous différentes formes mais tous ont des ailes. Le minimum d’ailes qu’un ange puisse avoir, c’est deux, mais il se peut qu’il en ait plus que cela. En effet, il a été rapporté que Jibrîl `alayhi s-Salâm était venu au Messager de Allâh alors qu’il était à La Mecque dans un endroit appelé ‘Ajyâd, Jibrîl a dit : « Demande à Ton Seigneur de me voir sous ma forme réelle ». Le Messager ne voyait Jibrîl que sous la forme d’un être humain ou bien il entendait sa voix sans qu’il ne voit son image. Alors le Prophète a demandé à son Seigneur de lui montrer Jibrîl sous sa forme d’origine et Jibrîl lui est apparu de l’Est, et il lui a couvert ce qui se trouve entre l’Est et l’Ouest. C’est alors que le Messager de Allâh s’est évanoui. Jibrîl a pris une forme humaine, il a tenu le Prophète et l’a serré contre lui. Le Messager `alayhi s-Salâm a dit :

« يا جبريل ما ظننتُ أن اللهَ تعالى خلَقَ أحداً على هذه الصورةِ »

(yâ Jibrîl, mâ DHanantou ‘anna l-Lâha ta`âlâ khalaqa ‘aHadan `alâ hâdhihi S-Sôurati)

ce qui signifie : « Ô Jibrîl, je n’avais pas pensé que Allâh ta`âlâ avait créé quelqu’un sous cette forme ». Il lui a répondu : « Allâh ta`âlâ m’a créé avec six cents ailes et je n’en ai ouvert que deux ».

Il a été rapporté dans le Hadîth SaHîH que Jibrîl `alayhi s-Salâm a été créé avec six cents ailes.

Sachez, mes bien-aimés, que Allâh ta`âlâ a créé des anges qui ont un corps beaucoup plus grand que celui de Jibrîl.

Jibrîl est celui d’entre eux qui a le plus haut degré selon le jugement de Allâh, il est le chef des anges.

Pourtant du point de vue du corps, il y a des anges qui portent le Trône et qui sont maintenant au nombre de quatre au cours de cette vie, ceux-là ont des corps beaucoup plus grands que celui de Jibrîl de par la taille. Il a été rapporté dans leur description que le Prophète, ayant été autorisé à parler d’un des anges qui portent le Trône, a dit qu’entre le lobe de l’oreille de l’un d’entre eux jusqu’à son épaule il y a une distance de sept cents années du vol d’un oiseau rapide (Voir : Début de la création). Malgré cela, Jibrîl par son degré est le meilleur des anges. En effet, il est le messager de Allâh pour les anges tout comme il est le messager de Allâh pour les prophètes qui sont humains.

Au sujet de Jibrîl, Allâh ta`âlâ dit qu’il est dhôu mirrah c’est-à-dire qu’il a une force corporelle éminente. Parmi ce qui relève de cette force, c’est qu’il a renversé quatre villes, les villes du peuple de LôuT. Il les a soulevées avec une seule plume de son aile. Il les a soulevées jusqu’à proximité du premier ciel, au point que les anges du premier ciel ont entendu les aboiements de leurs chiens et les cris de leurs coqs. Il a soulevé les quatre villes telles qu’elles étaient avec une seule de ses plumes puis il les a renversées sur la terre. Il ne les a pas ramenées comme elles étaient mais il les a retournées. Parmi ce qui relève de sa force, c’est qu’il a anéanti le peuple de Thamôud avec un seul cri. Il a poussé un cri et tous ont péri à cause de ce cri.

Parmi ce qui relève de sa force encore, c’est que Iblîs s’était trouvé à La Mecque alors que le Messager de Allâh se prosternait devant la Ka`bah. Iblîs a dit à son groupe : (Je vais marcher sur le cou de MouHammad). C’est alors que Jibrîl lui a donné un coup de pied et l’a projeté jusqu’en Irak. Si la mort lui avait été destinée à ce moment-là, il serait mort de ce coup ; cependant, Allâh ta`âlâ a destiné qu’il reste vivant jusqu’au jour du premier souffle dans le cor.

Il y a également, parmi les choses qui montrent la puissance de Jibrîl `alayhi s-Salâm, le fait qu’il descend de l’endroit où il reçoit la révélation, au-dessus des sept cieux, jusqu’à la terre en un court laps de temps.

Musulmans, Allâh tabâraka wa ta`âlâ a créé les anges et n’a pas besoin d’eux. Allâh ta`âlâ n’a pas besoin des mondes. Il a fait que les anges aient des fonctions multiples, chacun d’entre eux accomplissant sa tâche tout comme Allâh tabâraka wa ta`âlâ le lui a ordonné.

Seul Allâh ta`âlâ en sait le nombre. Même Jibrîl qui est le chef des anges ne sait pas le nombre des anges. Allâh soubHânahou wa ta`âlâ dit :

﴿ وما يعلمُ جُنودَ ربِّكَ إلاَّ هو ﴾

(wa mâ ya`lamou jounôuda rabbika ‘il-lâ hôu)

ce qui signifie : « Et ne sait le nombre des anges de Ton Seigneur que Lui » [sôurat Al-Mouddaththir / 1].

Autour du trône, il y a des anges dont seul Allâh sait le nombre. Et de même, le ciel est rempli d’anges. Il a été confirmé dans le Hadîth :

« ما في السموات موضع أربع أصابع إلاَّ وفيه ملَكٌ قائمٌ أو راكعٌ أو ساجدٌ »

(mâ fi s-samâwâti mawDi`ou ‘arba`i ‘aSâbi`a ‘il-lâ wa fîhi malakoun qâ’imoun ‘aw râki`oun ‘aw sâjid)

ce qui signifie : « Il n’y a pas dans les cieux l’emplacement de quatre doigts sans qu’il n’y ait un ange debout, en inclination ou en prosternation ».

Il a également été rapporté que dans le septième ciel, il y a un endroit qui s’appelle Al-Baytou l-Ma`môur dans lequel pénètrent chaque jour soixante-dix mille anges pour y accomplir la prière et qui en sortent ensuite pour n’y plus jamais revenir.

Malgré tout cela, les anges ne sont pas les meilleures des créatures de Allâh, les prophètes `alayhimou s-Salâm sont meilleurs qu’eux. Mais, les anges ont un degré honoré selon le jugement de Allâh ta`âlâ. Ainsi celui qui les insulte devient mécréant, que Allâh ta`âlâ nous en préserve. Tout comme Allâh ta`âlâ dit :

﴿ مَن كانَ عَدُواً للهِ وملائكتِهِ ورُسُلِهِ وجبريلَ وميكال فإنَّ اللهَ عدُوٌ للكافرين ﴾

(man kâna `adouwwan lil-Lâhi wa malâ’ikatihi wa rouçoulihi wa jibrîla wa mîkâla, fa’inna l-Lâha `adouwwoun lil-kâfirîn)

ce qui signifie : « Celui qui est l’ennemi de Allâh, de Ses anges, de Ses Messagers, de Jibrîl et de Mîkâ’îl, alors certes, Allâh est l’ennemi des mécréants » [sôurat Al-Baqarah / 98].

الحمد لله رب العالمين

La louange est à Allâh, le Créateur du monde.

Articles en Relation