La Manière de Déterminer la Direction de la Qiblah, Ka`bah, Mecque. Obligation de s’orienter vers la Qiblah pour la Prière.

La Manière de Déterminer la Direction de la Qiblah, Ka`bah, Mecque. Obligation de s’orienter vers la Qiblah pour la Prière.

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيم

Mecque au centre de la terre, direction de la qiblahLa louange est à Allâh le Seigneur des mondes Celui Qui existe sans début, sans fin, sans endroit, sans comment et ne dépend pas du temps, rien n’est tel que Lui et Il est Celui Qui entend et Qui voit, quoi que tu puisses imaginer Dieu en est différent, et que l’élévation en degré et la préservation de sa communauté de ce qu’il craint pour elle soient accordées à notre Maître MouHammad Al-‘Amîn, l’Honnête, celui qui a appelé à la religion de vérité, l’islam la religion de tous les Prophètes du premier ‘Adam au dernier MouHammad.

Obligation de s’orienter vers la Qiblah, la ka`bah à la Mecque pour la Prière.

 Allâh a ordonné aux musulmans de s’orienter vers la Qiblah pour la prière.

Allâh Ta`âlâ dit dans le Qour’ân honoré :

﴿ قَدْ نَرَى تَقَلُّبَ وَجْهِكَ فِي السَّمَاء فَلَنُوَلِّيَنَّكَ قِبْلَةً تَرْضَاهَا فَوَلِّ وَجْهَكَ شَطْرَ الْمَسْجِدِ الْحَرَامِ وَحَيْثُ مَا كُنتُمْ فَوَلُّواْ وُجُوهَكُمْ شَطْرَهُ ﴾

(qad narâ taqallouba wajhika fi s-samâ’ falanouwalliyannaka qiblatan tarDâhâ fawalli wajhaka chaTra l-masjidi l-Harâm wa Haythou mâ kountoum fawallôu woujôuhakoum chaTrah)

Ce qui signifie : « Certes Nous voyons ton visage se tourner vers le ciel, ô toi MouHammad. Maintenant Nous t’accordons une Qiblah que tu aimes ; oriente toi vers la mosquée sacrée ; et où que vous soyez, orientez-vous vers elle », [sôurat Al-Baqarah /144].

Ceci est une preuve qu’il est un devoir de s’orienter dans la prière vers la Qiblah qui est la ka`bah qui se trouve dans la mosquée sacrée, Masjid al-Harâm à la Mecque. Ainsi ce n’est pas valable de faire la prière en dehors de la direction de la Qiblah comme le font certains gens dans les mosquées et les salles de prières en se dirigeant simplement vers le mur sans être dans la direction de la ka`bah. Il ne suffit pas que l’imam seulement se dirige vers la Qiblah et les gens qui prie derrière lui se dirige dans une autre direction sous prétexte de remplir mieux la mosquée, leurs prières ne sont pas valables dans ce cas car ils n’appliquent l’ordre de se diriger vers la Qiblah cité dans cette ‘âyah.

C’est un sujet relatif à la prière et aux lois de la religion. on se base donc, pour déterminer la Qiblah, sur les preuves de la loi de l’Islam (charî`ah) et sur la parole des savants, et non pas sur celle des musulmans qui n’ont aucune connaissance religieuse même s’ils se distinguent par les mathématiques et le calcul.

Allâh Ta`âlâ dit dans le Qour’ân honoré :

﴿ وَمِنْ حَيْثُ خَرَجْتَ فَوَلِّ وَجْهَكَ شَطْرَ الْمَسْجِدِ الْحَرَامِ وَحَيْثُ مَا كُنتُمْ فَوَلُّواْ وُجُوهَكُمْ شَطْرَهُ ﴾

( wa min Haythou kharajta fawalli wajhaka chaTra l-masjidi l-Harâm wa Haythou mâ kountoum fawallôu woujôuhakoum chaTrah )

Ce qui signifie : « d’où que vous sortiez, tournez-vous dans la direction de la mosquée sacrée et où que vous soyez, tournez-vous dans sa direction » [sôurat Al-Baqarah / 150].

À propos de ce verset, l’Imâm ach-Châfi`iyy a écrit dans son livre al-‘Oumm : « Allâh Ta`âlâ leur a ordonné de se diriger vers la Qiblah en recherchant ses signes, et non pas comme bon leur semble, selon leur intuition sans des signes que Allâh a créé pour eux ». Cela signifie que Allâh a montré à ses esclaves les signes agréés et reconnaissables permettant de rechercher la direction de la Qiblah. On ne prête donc aucune attention à ce qui ne s’appuie pas sur une preuve religieuse.

L’imâm Khayrou d-Dîn ar-Ramliyy al-Hanafiyy a écrit à propos de la détermination de la Qiblah dans son livre al-fatâwâ al-khayriyyah : « si le miHrâb n’a pas été placé par les compagnons ni par ceux qui les ont suivis, ni vus par des gens de confiance ayant la connaissance, ni établi selon leurs prescriptions, les savants ont unanimement déclaré qu’on ne peut pas s’y fier ». Ibnou `Abidîn a mentionné la même chose dans son livre al-Hâchiyah

Après avoir établi ce qui précède, nous affirmons que celui qui voit la Ka`bah se dirigera facilement vers elle en l’observant physiquement. celui qui ne la voit pas lorsqu’il en est éloigné se dirigera vers la Ka`bah en recherchant les signes et les méthodes que Allâh ta`âlâ a montré à son messager et aux moujtahidîn de la ‘oummah cherchant à être guidés par Allâh.

Commençons à citer certains de ces signes :

Allâh Ta`âlâ dit dans le Qour’ân honoré :

﴿ وَهُوَ الَّذِي جَعَلَ لَكُمُ النُّجُومَ لِتَهْتَدُواْ بِهَا فِي ظُلُمَاتِ الْبَرِّ وَالْبَحْرِ قَدْ فَصَّلْنَا الآيَاتِ لِقَوْمٍ يَعْلَمُونَ ﴾

 Ce qui signifie : « Il est Celui Qui a créé pour vous les étoiles pour que vous puissiez vous guider grâce à elles à travers l’obscurité de la terre et de la mer »[sôurat Al-‘An`âm /97].

Allâh Ta`âlâ dit dans le Qour’ân honoré :

﴿ وَعَلامَاتٍ وَبِالنَّجْمِ هُمْ يَهْتَدُونَ ﴾

 Ce qui signifie : « ils se guident par des repères et par les étoiles », [sôurat Al-‘An-NaHl  /16].

L’Imâm ach-Châfi`iyy a expliqué « les repères » dans son livre intitulé al-‘Oumm comme étant : « les montagnes dont la localisation est connue sur terre, le soleil, la lune, les étoiles, les planètes célestes et les vents dont la direction est connue pour montrer la direction de la mosquée sacrée ».

At-Tabarâniyy a rapporté que le Messager de Allâh Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit une parole qui signifie : « les meilleurs des adorateurs de Allâh sont ceux qui se basent sur le soleil, la lune, les étoiles et les ombres pour accomplir la prière ».

Al-HâfiDH ibnou Hajar, dans son livre Al-‘amâliyy a jugé ce Hadîth SaHîH [SaHîH, c’est-à-dire authentique, si le Hadîth (parole du Prophète) est jugé SaHîH, cela signifie qu’on peut se baser dessus pour déduire une règle (loi) islamique].

Il est connu que lorsque les compagnons que Allâh les agrée ont positionné les miHrâb (endroit concave, où se tient l’Imam dans une mosquée), ils vérifiaient unanimement la position du pays considéré par rapport à la Mecque : ainsi, si le pays se trouvait au nord de la Mecque, ils pointaient le miHrâb vers le sud, s’il se trouvait au sud de la Mecque, ils pointaient le miHrâb vers le nord, si le pays était à l’est, ils pointaient le miHrâb vers l’ouest et vice versa.

Ces maHârîb existent toujours dans les pays musulmans et les paroles des compagnons sont citées dans les livres des savants.

Les versets précités, Hadîth du prophète et pratiques des compagnons signifient que la détermination de la direction de la Qiblah dépend de la connaissance de la position du pays par rapport à la Mecque, en se basant sur le soleil, la lune, les étoiles, et ce qui est comparable.

Comme vous le voyez, il n’est mentionné dans aucun texte que cela dépende de la plus courte distance selon la revendication exprimée par certains de nos jours. Au contraire, il y a un consensus des savants que pour déterminer les maHârîb des mosquées, on considère la position du pays par rapport à la Mecque en se basant sur les étoiles et autres. les déclarations passées et récentes des savants l’attestent.

Voici certains exemples de ces affirmations :

1) Dans son livre tabyîn Al-`aqâ’id, az-Zayla`iyy cite la parole de Abôu Hanîfah qui est également citée par khayrou d-Dîn ar-Ramliyy dans son livre intitulé al-fatâwâ l-khayriyyah, que la Qiblah des gens des pays occidentaux est l’est, la Qiblah des gens des pays orientaux est l’ouest, celle des gens du sud vers le nord et des gens du nord vers le sud.

2) Ach-Chîraziyy ach-Châfi`iyy dans son livre al-mouhadh-dhab a écrit : « si quelqu’un ne se trouve pas à la Mecque, il doit s’efforcer de déterminer la direction de la Qiblah puisqu’il a un moyen de la connaître par le soleil, la lune, les montagnes et les vents. pour cela Allâh dit ce qui signifie : « Par des repères et les étoiles ils se guident ».

3) An-Nawawiyy affirme dans son livre intitulé al-majmôu` : « s’efforcer de déterminer la direction de la Qiblah n’est valable que si on se base sur les signes de la Qiblah. Il y a en cela des livres composés. les plus faibles de ces indices sont les vents à cause de leur diversité et le plus fort est l’étoile polaire », [l’étoile du nord : la polaire est une petite étoile de la constellation de ursa minor (la petite ourse) entre al-farqadayn (les 2 étoiles brillantes de la petite ourse) et al-jadiy (le capricorne)].

4) En cela, al-HouSniyy ach-Châfi`iyy s’accorde avec an-Nawawiyy.

5) Le texte suivant de ad-dourrou l-moukhtâr : « on la verra et on connaîtra la Qiblah par les signes qui sont, dans les villages et les villes : les maHârîb des compagnons et de ceux qui les ont suivis ; et dans les campagnes et les mers : les étoiles comme l’étoile polaire » a été commenté par ibnou `Abidîn al-Hanafiyy qui a dit : « sa parole  » comme l’étoile polaire  » est le plus fort des signes »

6) Ibnou Qoudâmah al-Hanbaliyy a écrit dans son livre intitulé al-moughnî « les plus fiables des signes de la Qiblah sont les étoiles » puis il ajouta : « la plus sûre est l’étoile polaire »

7) AHmad ibnou Mayyârah al-mâlikiyy a dit en parlant d’une personne ne se trouvant pas à la Mecque ni Médine : « il doit chercher la direction de la Qiblah au moyen des étoiles et de ce qui suit leur trajectoire. Allâh dit ce qui signifie : « par les étoiles ils se guident » et Allâh dit ce qui signifie : « Il est celui Qui a créé pour vous les étoiles pour que vous puissiez vous guider ». il n’y a pas de divergence d’opinion là-dessus ». cela signifie qu’il y a ‘ijmâ` (unanimité) sur ce point.

Les savants des quatre écoles ont mentionné qu’il y a abondance de signes et ont écrit de nombreux livres sur le sujet comme l’a mentionné an-Nawawiyy. Pas un seul n’a pris en considération la brièveté ou la longueur du trajet, ni la proximité ou l’éloignement de Makkah pour déterminer la Qiblah. bien au contraire, ils ont explicitement établi de ne pas le prendre en considération mais de se contenter des signes pour rechercher la direction et la connaître.

Ibnou Qoudâmah, le savant Hanbaliyy, a écrit dans son livre al-‘inSâf : « pour celui qui ne se trouve pas à la Mecque, il doit faire face à la direction de Ka`bah »

Ibnou Noujaym rapporte Al-‘ijmâ` (le consensus de l’unanimité) que ce qui est obligatoire pour celui qui ne se trouve pas à la Mecque, c’est de faire face à cette direction.

Accroche-toi fermement aux paroles sus-mentionnées de l’Imâm Abôu Hanîfah selon lesquelles il établit qu’il s’agit avant tout de connaître la direction. c’est un imâm qui a atteint le statut élevé de l’ijtihâd mouTlaq [‘ijtihâd al-mouTlaq : le plus haut niveau (degré) d’un moujtahid, selon lequel il est apte à déduire des lois à partir des versets de qour’an et des Hadîth du prophète. un moujtahid non mouTlaq dans un madh-hab est apte à déduire des règles à partir des dires de l’imam de ce madh-hab], tout en ayant une piété reconnue et la crainte de Allâh. Ceux qui prétendent avoir la science et qui le contredisent ne s’approchent pas même du centième de sa connaissance et de sa piété.

Maintenant que nous avons établi les paroles des savants musulmans, voyons comment chercher la direction de la Qiblah et comment la déterminer conformément à leur parole. Il est bien connu que par définition le nord diverge de l’ouest et que leurs lignes se rencontrent perpendiculairement. ces définitions remontent, selon al-Ghazâliyy aussi loin que l’homme a été créé. sur la terre, on détermine le nord par la position de l’étoile polaire. cela a été mentionné notamment par ar-Râziyy, par ach-Châfi`iyy dans son tafsîr, par al-Wancharîsiyy al-Mâlikiyy dans al-mi`yâr, par Ibnou Qoudâmah al-Hanbaliyy dans son livre ach-charHou l-kabîr, par Ibnou `Abidîn al-Hanafiyy et par un nombre incalculable de savants des quatre écoles.

Ainsi la direction de l’étoile polaire est le nord. les savants mentionnent que souhayl est une autre étoile qui indique toujours le sud. plus on voit l’étoile polaire élevée au dessus de l’horizon, plus le pays d’où l’on observe est au nord. plus on la voit basse, plus le pays est éloigné du nord. Les géographes occidentaux s’accordent avec les musulmans sur ces définitions et tous les navigateurs les utilisent. Consultez si vous le souhaitez « comment nous avons pris des noms d’étoiles arabes » de paul konisch et « géographie physique » d’arthur strahler, john wiley & sons.

L’Est est connu, c’est la direction du soleil levant et l’Ouest est celle du soleil couchant.

Ibnou `Abdi l-Barr et d’autres ont rapporté que l’imam AHmad se tint debout face au sud, il pointa de son bras gauche et dit : « c’est l’Est », puis il pointa de son bras droit et déclara : « c’est l’Ouest ».

Sache que les savants musulmans sont sûr al-‘ijmâ` (unanimité) que la Ka`bah est au centre de la terre. vous ne trouverez dans aucun livre écrit à ce sujet une mention contraire.

Si quelqu’un se trouvant à la Mecque observait la hauteur de l’étoile polaire au dessus de l’horizon et la comparait à la hauteur au dessus de l’horizon observé aux USA ou au Canada, il trouverait qu’elle est plus haute aux USA ou au Canada.

Cela signifie que ces pays se trouvent au nord de Makkah. ainsi, pour faire face à la Ka`bah, il est obligatoire de se diriger vers le sud.

De plus, si on ajoute que les USA et le Canada sont également à l’ouest de Makkah, qui est le centre de la terre, alors il est nécessaire que celui qui prie en étant dans ces pays se tourne vers le sud-est pour qu’il soit dirigé vers la Qiblah.

Il en résulte donc clairement que celui qui veut prier en étant aux USA ou au Canada doit se diriger vers le sud-est s’il veut que sa prière soit valable et se conformer à la méthode et aux décrets des savants musulmans.

Dans son livre al-khiTaT au chapitre al-maHârîb, dans le volume 4 de l’édition égyptienne, al-Mouqrîziyy ach-Châfi`iyy a écrit : « si vous êtes doués dans la connaissance des pays et des limites des régions, alors vous avez appris que quand les gens font face à la Ka`bah ils sont comme un cercle autour de son centre. ainsi pour celui qui se trouve à l’ouest de la Ka`bah, la direction de la Qiblah pour ses prières, c’est l’est » il va même jusqu’à dire : « pour celui qui se trouve entre le nord et l’ouest de la ka`bah, la direction de sa Qiblah est entre le sud et l’est » louange à Allâh, car c’est exactement ce que nous avons dit.

Ceux qui ne sont pas d’accord là-dessus disent en quelque sorte que la Qiblah pour les gens du canada (qui est au nord de Makkah) est la même que la Qiblah des gens du Yémen (qui est au sud de Makkah). ils disent de même que la Qiblah pour les gens des usa est la même que la Qiblah pour ceux de la somalie et des pays se trouvant sur le même chemin, la même que la Qiblah du chili et de ce qui l’entoure. il est clair que tout ceci n’est pas valable. En vérité, Allâh est celui qui donne la force à ses esclaves pour être obéissants.

Voir : Comment Utiliser une Boussole pour Déterminer la Direction de la Qiblah

الحمد لله رب العالمين

La louange est à Allâh, le Créateur du monde.

Articles en Relation