Les Mérites de la Prière, les Bienfaits de la Prière en Assemblée Jamâ`ah

Les Mérites de la Prière, les Bienfaits de la Prière en Assemblée Jamâ`ah

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيم

Télécharger l’audio le mérite de la prière

La louange est à Allâh, le Créateur de toute chose, Celui Qui est éternel exempt de début et de fin, sans endroit, Celui Qui est exempt d’être concerné par les lieux et les formes, de l’image, de l’aspect, des membres, des organes et des côtés. La louange est à Allâh, Celui qui nous a ordonné d’accomplir comme acte d’adoration les cinq prières et a accordé à celui qui les a accomplies comme il se doit de faire, la récompense de cinquante prières, comme grâce et générosité de Sa part, et d’avoir fait d’elles une expiation pour ce qui est fait entre elles, par miséricorde de Sa part et a fait qu’il y ait, durant la prière, dans le cœurs de ceux qu’Il agrée, un plaisir et une sérénité. Et je témoigne qu’il n’est de dieu que Allâh, unique sans associé et je témoigne que notre maître MouHammad est le messager de Allâh. Ô Allâh augmente en honneur notre maître MouHammad et préserve sa communauté de ce qu’il craint pour elle et élève davantage en degrés les proches musulmans du Prophète ainsi que ses compagnons bons et purs et ceux qui les ont suivi avec sincérité et bienfaisance.

Je vous recommande ainsi qu’à moi-même de faire preuve de piété à l’égard de Allâh et de L’évoquer souvent, je vous incite à Lui obéir et à Le remercier.

Notre Seigneur dit dans Son Livre Honoré :

﴿وَأْمُرْ أَهْلَكَ بِالصَّلاةِ وَٱصْطَبِرْ عَلَيْها لا نَسْئَلُكَ رِزْقًا نَّحْنُ نَرْزُقُكَ والعاقِبَةُ لِلتَّقْوَى﴾

ce qui signifie « Ordonne à ta famille d’accomplir la prière et persévère à l’accomplir. Nous ne vous demandons pas de subsistance, c’est Nous Qui accordons la subsistance et certes la bonne fin est dans l’attachement à la piété » [sôurât Taha / 132].

Chers frères de foi, nous allons aborder dans notre discours d’aujourd’hui la prière, dont Allâh `azza wa jall a fait un des cinq plus éminents sujets de l’Islam puisque le Messager de Allâh a dit :

بُنِيَ الإِسْلامُ عَلَى خَمْسٍ

(bouniya l-‘islâmou `alâ khams) [Rapporté par Al-Boukhâriyy]

Ce qui signifie : « l’Islam est basé sur cinq choses », parmi lesquelles il a compté le témoignage qu’il n’est de dieu que Allâh et que MouHammad est le Messager de Allâh, puis l’accomplissement de la prière. La prière est venue en second lieu après les deux témoignages.

Par ailleurs, le Messager de Allâh a dit dans un Hadîth rapporté par An-Naçâ’iyy dans As-Sounan al-Koubrâ :

رَأْسُ الأَمْرِ الإِسْلامُ وعَمُودُهُ الصَّلاةُ

(ra’sou l-‘amri al-‘islâm wa `amôudouhou S-Salât)

qui signifie que la prière est tel un pilier pour l’Islam. C’est donc un de ses plus éclatants et éminents symboles, des plus profitables provisions. Elle est, après les deux témoignages, la plus importante des obligations et la plus importante des œuvres qui nous seront exposées au jour dernier, celle dont on espère le plus de récompenses, elle est soumission, crainte et glorification, elle montre notre besoin et notre recours à Allâh, elle est invocations et remerciements, elle est louanges et glorifications, elle est une soumission pour Allâh Al-`Aliyy Al-Hamîd.

C’est une adoration qui rayonne d’espoir dans un océan de ténèbres, qui sauve celui qui dégringole dans les abîmes du mal et qui prend par la main celui qui est dans la misère et celui qui est dans le désespoir pour l’emmener dans la voie du salut. Pour cela, l’Islam a accordé une grande importance à la prière. Il est parvenu dans le Livre de Allâh ta`âlâ l’ordre de l’accomplir et de persévérer à la faire puisque Allâh ta`âlâ dit :

﴿ حَافِظُواْ عَلَى الصَّلَوَاتِ والصَّلاَةِ الوُسْطَى وقُومُوا للهِ قَانِتِينَ ﴾

(HâfiDHôu `ala S-Salawâti wa S-Salâti l-wousTâ wa qôumôu lil-Lâhi qânitin) [sôurât Al-Baqarah /238]

Ce qui signifie : « Persévérez dans l’accomplissement de la prière et notamment la prière du milieu de la journée. »

Celui qui a persévéré à la faire, en apprenant ses règles et en l’accomplissant de la manière conforme à la Loi de Allâh, il aura gagné et sera sauvé. Quant à celui qui l’aura manquée, il aura échoué et perdu et aura manqué encore davantage ce qui autre que la prière. Nous devons alors, chers frères de foi, persévérer à l’accomplir, que l’on soit en bonne santé ou malade, que l’on soit dans la difficulté ou dans l’aisance, que l’on soit en situation de sécurité ou de peur. La prière est le secret et la base de la réussite, et c’est la première chose pour laquelle l’esclave rendra des comptes au Jour du Jugement concernant ses actes. Si elle a été accomplie correctement, alors il réussira et gagnera, mais si elle n’a pas été valable, il aura échoué et perdu.

De plus, persévérer à l’accomplir est une marque de véracité et de foi alors que la négliger est le signe de la perdition. Ce sont cinq prières, celui qui persévère à les accomplir, qui fait le woudou’ et qui les accomplit dans leur temps, accomplit leurs inclinations, leurs prosternations et leur khouchôu` correctement, a la promesse de Allâh qu’Il lui pardonnera, qu’il aura une lumière, des preuves en sa faveur et une sauvegarde au Jour du Jugement.

Quant à Celui qui ne persévère pas à l’accomplir, il n’aura pas la promesse de Allâh qu’Il le fasse entrer au Paradis, il n’aura pas de lumière ni d’argument ni de preuve avec lui en sa faveur au Jour du Jugement. Allâh le rassemblera avec les gens de la perdition.

Esclaves de Allâh, l’obligation de la prière fait partie des plus importantes des obligations dont Allâh a fait mention avec le plus d’insistance dans toutes les Lois. De plus, parmi les plus manifestes des secrets de cette adoration éminente et de ses nobles significations, c’est que par ses actes, à ses récitations, à ses invocations, il y a une soumission et un khouchôu` à l’égard du Seigneur des mondes et un rapprochement de l’esclave de Son Créateur, d’un rapprochement au sens figuré.

Allâh ta`âlâ dit au sujet de Son Messager :

﴿وَٱسْجُدْ وَٱقْتَرِبْ﴾

(wa s-joud wa q-tarib) [sôurat Al-`Alaq / 19]

ce qui signifie « Prosterne-toi et rapproche-toi (c’est-à-dire de l’agrément de Allâh) ».

Et le Prophète a dit :

أَقْرَبُ مَا يَكُونُ العَبْدُ مِنْ رَبِّهِ وَهُوَ سَاجِدٌ

(‘aqrabou mâ yakôunou l-`abdou min rabbihî wa houwa sâjid)

Ce qui signifie : « L’esclave est le plus proche de l’agrément de Son Seigneur quand il est en prosternation » [Hadîth rapporté par Mouslim].

Par ailleurs, la prière est une répétition de réveil de l’être humain de son insouciance vis à vis de l’obéissance à Dieu. Elle l’incite à se repentir et à revenir à l’obéissance à Allâh soubHânah. En même temps c’est une purification pour le cœur, c’est une sublimation de l’âme, c’est un nettoyage de l’âme et des organes des souillures, des maux et des péchés.

Il nous suffit comme preuve à ce sujet la parole du Messager de Allâh

أَرَأَيْتُمْ لَوْ أَنَّ نَهَراً بِبابِ أَحَدِكُمْ يَغْتَسِلُ مِنْهُ كُلَّ يَوْمٍ خَمْسَ مَرّاتٍ هَلْ يَبْقَى مِنْ دَرَنِهِ شَىْءٌ قالُوا لا يَبْقَى مِنْ دَرَنِهِ شَىْءٌ قالَ فَذَلِكَ مَثَلُ الصَّلَواتِ الخَمْسِ يَمْحُو اللهُ بِهِنَّ الخَطايا

ce qui signifie « Voyez-vous, si devant la porte de l’un d’entre vous il y avait un fleuve dans lequel il se lave chaque jour cinq fois : est ce qu’il resterait quoique ce soit de ses saletés ? » ils ont dit « il ne resterait rien » il a ajouté ce qui signifie « C’est un exemple représentant les cinq prières grâce auxquelles Allâh efface les péchés (c’est-à-dire les petits) » rapporté par Al-Boukhâriyy et Mouslim.

Vus l’importance de la prière et de ses conséquences sur le croyant, que ce soit dans le bas monde ou dans l’au-delà, Allâh a menacé celui qui la renie d’un châtiment douloureux, puisqu’Il dit à propos de réponse des mécréants quand ils seront interrogés au Jour du Jugement :

﴿مَا سَلَكَكُمْ فِي سَقَرَ قالُوا لَمْ نَكُ مِنَ الْمُصَلِّينَ﴾

(mâ salakakoum fî saqar qâlôu lam nakou mina l-mouSallîn) [sôurat Al-Mouddaththir / 42-43]

Ce qui signifie « Qu’est ce qui vous a mené à l’enfer ? Ils ont répondu nous ne faisions pas partie de ceux qui faisaient la prière ».

Allâh a menacé celui qui la retarde par rapport à son temps sans excuse, Il dit

﴿فَوَيْلٌ لِّلْمُصَلِّينَ الّذِينَ هُمْ عَن صَلاَتِهِمْ سَاهُونَ﴾

(wayloun lil-mouSallîn ‘alladhîna houm `an Salâtihim sâhôun) [sôurat Al-Ma`oun / 4-5]

Ce qui signifie : « Malheur à ceux qui font la prière et qui la retardent de son temps ».

Le fait de se détourner de la prière et de la négliger, c’est se détourner de l’obéissance à Allâh, et l’homme perdra dans son bas monde et sera malheureux dans son au-delà s’il se détourne de l’obéissance à son Seigneur soubHânah. Celui qui délaisse l’accomplissement des cinq prières obligatoires par paresse, son péché est grave, il mérite le châtiment douloureux pour cela, il se peut qu’il arrive jusqu’à la mécréance car la délaisser a un effet sur le cœur, il sera faible devant le chayTân, devant les mauvais penchants, et celui qui devient faible sa faiblesse peut l’emmener jusqu’à la mécréance, que Allâh nous en préserve.

Quant à celui qui persévère à l’accomplir et la fait comme il convient, cela va améliorer son état et l’éloigner du mal. Allâh ta`âlâ dit

﴿وَأَقِمِ الصَّلاَةَ إِنَّ الصَّلاَةَ تَنْهَى عَنِ الفَحْشَاءِ وَالْمُنكَرِ﴾

(wa ‘aqimi S-Salata fa’inna S-Salata tanhâ `ani l-faHchâ’i wa l-mounkar) [sôurat Al-`Ankabôut / 45]

Ce qui signifie : « Accomplis la prière car certes la prière empêche de faire ce qui est blâmable ».

Chers frères de foi, persévérez à accomplir les cinq prières obligatoires en assemblée, car dans l’accomplissement de la prière en assemblée il y a un grand secret et une grande récompense, plus grande encore qu’en la faisant tout seul.

Le Prophète a dit dans ce qu’à rapporté Al-Boukhâriyy et Mouslim

صَلاَةُ الْجَمَاعَةِ أَفْضَلُ مِنْ صَلاَةِ الْفَذِّ بِسَبْعٍ وَعِشْرِينَ دَرَجَةً

(Salâtou l-jamâ`ati ‘afDalou min Salâti l-fadhdhi bi-sab`in wa `ichrîna darajah)

Ce qui signifie : « La prière accomplie en assemblée dépasse de vingt sept degrés la prière accomplie seul ».

Et le fait que la personne accomplisse la prière de al-`ichâ’ et de aS-SoubH en assemblée, cela donne plus de récompenses en raison de ce qui est parvenu du Prophète, dans le SaHîH de Mouslim

مَنْ صَلَّى العِشاءَ في جَماعَةٍ فَكَأَنَّما قامَ نِصْفَ اللَّيْلِ ومَنْ صَلَّى الصُّبْحَ في جَماعَةٍ فَكَأَنَّما صَلَّى اللَّيْلَ كُلَّهُ

ce qui signifie « Celui qui accomplit al-`ichâ’ en assemblée c’est comme s’il avait veillé la moitié de la nuit en prières surérogatoires et celui qui accomplit la prière de aS-SoubH en assemblée c’est comme s’il avait veillé toute la nuit en prières surérogatoires ».

Alors, esclaves de Allâh, empressez-vous de les accomplir dans leur temps, en assemblée, en étant sincère pour l’agrément de Allâh, réalisez le khouchôu` complet car vous tireriez profit de la prière et par sa cause, et vous deviendrez plus forts, avec une volonté plus forte pour persévérer devant les difficultés quelles qu’elles soient, dans les épreuves de la vie, quelle que soit sa rudesse, vous pourrez chasser les maladies de vos cœurs et vous ramènerez le repos dans vos consciences, la sérénité dans vos cœurs et la droiture pour vos organes. Et c’est cela qu’explique la parole du Prophète :

أَرِحْنا بِهَا يَا بِلاَلُ

(‘ariHnâ bihâ yâ bilâl)

Ce qui signifie : « Tranquilise-nous par elle ô Bilâl » c’est à dire « [Fait l’appel à la prière  et]Tranquilise nous par la prière» [Hadîth rapporté par AT-Tabarâniyy].

Ô Allâh, fais que nous soyons au nombre de ceux qui font la prière, fais nous persévérer sur la voie de bonne guidée du meilleur des Messagers, et la louange est à Allâh, le Seigneur des mondes.

Après avoir dit ces propos, je demande à ce que Allâh me pardonne ainsi qu’à vous.

Articles en Relation