La Vision de Allâh par les Croyants au Paradis

La Vision de Allâh par les Croyants au Paradis

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيم

La louange est à Allâh le Créateur du monde Celui Qui existe sans début, sans fin, sans endroit, sans comment et ne dépend pas du temps, rien n’est tel que Lui et Il est Celui Qui entend et Qui voit, quoi que tu puisses imaginer Dieu en est différent, et que l’élévation en degré et la préservation de sa communauté de ce qu’il craint pour elle soient accordées à notre maître MouHammad Al-‘Amîn, l’Honnête, celui qui a appelé à la religion de vérité, l’islam la religion de tous les Prophètes du premier ‘Adam au dernier MouHammad.

Allâh ta`âlâ dit dans le Qour’ân Honoré :

﴿ليس كمثله شىء وهو السميع البصير﴾

(layça kamithlihi chay’oun wa houwa s-Samî`ou l-BaSîr)

ce qui signifie : « Rien n’est tel que Lui et Il est Celui Qui entend et Qui voit ». Cette ‘Ayah honorée est la ‘Ayah la plus explicite du Qour’ân honoré pour montrer l’exemption de Allâh tabâraka wa ta`âlâ de toute ressemblance avec Ses créatures.

La plus éminente des grâces qui sera accordée aux gens du paradis lorsqu’ils seront au paradis. Ils verront Allâh ta`âlâ. Ils Le verront et il n’y a pas quelque chose que les gens du paradis aimeront davantage que de voir Allâh. Ils Le verront sans comment, sans endroit et sans direction. Notre preuve pour cela est déduite de la parole de Allâh ta`âlâ :

﴿وجوه يومئذ ناضرة إلى ربّها ناظرة﴾

(woujôuhoun yawma’idhin nâDirah ‘ilâ rabbihâ nâDhirah)

qui signifie : « Des visages ce jour-là seront resplendissants de bonheur, ils verront leur Seigneur ». Et le Hadîth du Messager de Allâh salla l-Lâhou`alayhi wa sallam :

(( إنّكم سترون ربّكم يوم القيامة كما ترون القمر ليلة البدر لا تضامون في رؤيته ))

(‘innakoum satarawna rabbakoum yawma l-qiyâmah kamâ tarawna l-qamara laylata l-badri lâ touDâmôuna fi rou’yatih)

qui signifie : « Certes vous verrez votre Seigneur au jour du jugement tout comme vous voyez la lune une nuit de pleine lune : vous ne douterez pas au sujet de Sa vision ». Le Prophète salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a comparé notre vision de Allâh à la vision de la lune une nuit de pleine lune par le fait qu’elle ne comportera aucun doute, mais il n’a en aucun cas assimilé Allâh ta`âlâ à la lune.

L’Imam Abôu Hanîfah a dit :

« والله تعالى يُرى في الآخرة، ويراه المؤمنون وهم في الجنة بأعين رؤوسهم بلا تشبيه ولا كميّة، ولا يكون بينه وبين خلقه مسافة »

Ce qui signifie : « Allâh sera vu dans l’au delà, les croyants le verrons avec les yeux de leur tête sans assimilation, sans quantité et il n’y aura pas entre Lui et ses esclaves de distance ».

L’Imam aT-TaHâwiyy a dit :

« والرُّؤية حقٌّ لأهل الجنة بلا إحاطة ولا كيفية »

Ce qui signifie : « La vision de Allâh par les gens du paradis est une réalité. Ils Le verront sans comment et sans cerner Sa Réalité ».

Les prophètes et les saints Le verront tous les jours, deux fois ; quant au restant des croyants, ils Le verront une fois par semaine. En effet, la félicitée des gens du paradis diffère pour chacun selon son degré et son mérite selon le jugement de Allâh. Et ce, relativement à ce qu’il aura accompli comme œuvres dans le bas monde. Néanmoins, chaque endroit au paradis, la plus petite parcelle du paradis, sera meilleure que le bas-monde et tout ce qu’il comporte.

Il est un devoir de croire au paradis. Le paradis est la résidence de la paix, la résidence de la félicité éternelle et ininterrompue. Or la félicité au paradis est de deux sortes. Il y a une félicité qui n’est réservée qu’aux pieux et il y a une félicité dont tous les gens du paradis bénéficieront. Parmi les choses qui relèvent de cette félicité générale, c’est que les gens du paradis seront tous jeunes, ils ne vieilliront jamais. Ils seront tous en bonne santé, ils ne tomberont jamais malade, ils seront tous joyeux, ils ne seront jamais atteints ni de chagrin ni de tristesse, ni de tourment. Et ils resteront vivants dans une félicité éternelle, ils ne mourront jamais.

Ecoutez avec moi ce qui a été rapporté pour le décrire, du Prophète éminent salla l-Lâhou `alayhi wa sallam qui a dit :

(( هي وربّ الكعبة نور يتلألأ وريحانة تهتزّ ونهر مطرد وقصر مشيد وفاكهة نضيجة وزوجة حسناء جميلة في مقام أبديّ في حبرة ونضرة ))

(hiya wa Rabbi l-ka`bati nouroun yata-la’la wa rayHânatoun tahtazz wa nahroun mouTTarid wa qasroun machîd wa fâkihatoun naDijah wa zawjatoun Hasnâ’ou jamîlah fî mouqâmin abadiyyin fi Houbratin wa naDrah)

Ainsi le Prophète salla l-Lâhou `alayhi wa sallam jure par le Seigneur de la Ka`bah que le paradis est lumières qui scintillent. C’est pour cela que le paradis n’a besoin ni de soleil ni de lune, il n’y a aucune obscurité là-bas tout comme il y en a dans le bas-monde. Pourtant la durée de la nuit et du jour y est reconnue par un signe que Allâh crée. Si les yeux des gens du paradis avaient la puissance qu’ils ont aujourd’hui, les gens du paradis deviendraient aveugles tant la lumière du paradis est intense mais Allâh leur donne une puissance plusieurs fois multipliée, des multiples de fois celle de leurs yeux aujourd’hui. Leur puissance aujourd’hui représente une faible part, c’est comme une goutte comparée à la mer. Allâh donne à leurs yeux une force de sorte à ce qu’ils puissent voir à une distance de mille années comme ils peuvent voir la paume de leur main et ils verront sans aucune confusion.

Au paradis, il y a Tôubâ ; Tôubâ, mes frères de foi, est un arbre. Le voyageur peut marcher à son ombre cent années durant sans le dépasser. Cet arbre donne des habits aux gens du paradis, il sort de cet arbre des habits pour les gens du paradis qu’ils revêtiront.

Au paradis il y a des fleuves qui coulent et qui ne contraignent à aucune difficulté pour aller en puiser. Ils ne coulent pas dans des lits profonds mais coulent à même le sol du paradis.

Au paradis il y a également des oiseaux. Il a été rapporté du Messager de Allâh salla l-Lâhou `alayhi wa sallam qu’il a dit :

(( إنك لتنظر إلى الطير في الجنّة فتشتهيه فيخرّ بين يديك مشويًا ))

(‘innaka latanDhourou ’ila t-Tayri fi l-jannah fatachtahîhi fayakhirrou bayna yadayka machwiyyâ)

ce qui signifie : « Il arrive que tu observes un oiseau du paradis, que tu le désires et tu le retrouves entre tes mains, cuit ».

Au paradis il y a des lits surélevés tout comme notre Seigneur le dit dans le Qour’ân honoré :

﴿فيها سرر مرفوعة﴾

(fîhâ sourouroun marfôu`ah)

ce qui signifie : « Il comporte des lits surélevés ». Il a été rapporté dans leur description qu’ils sont ornés de perles précieuses et que leurs montants sont en or. Ils restent élevés tant que celui qui veut y prendre place n’est pas venu. S’il s’en approche, ce lit s’abaisse pour lui, il s’assoit dessus et il se relève alors. Allâh ta`âlâ a fait que ces lits sont des moyens de locomotion au paradis. Si la personne souhaite voir quelqu’un au paradis, ce lit l’emporte et vole avec elle dans le paradis par la toute-puissance de Allâh jusqu’à arriver face au lit de cette autre personne. Ils s’assoient face à face et discutent puis son lit la ramène où elle était. Telle est la signification de la parole de Allâh ta`âlâ :

﴿على سررٍ متقابلين﴾

(`alâ sourourin moutaqâbilîn)

qui signifie : « sur des lits face à face ».

Ô Allâh, par le degré de Mouhammad, rassemble-nous avec celui qui nous a enseigné ces paroles au plus haut degré du paradis. En effet le Prophète salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a cité la description du paradis à ses compagnons pour les inciter à œuvrer, en leur rappelant de faire preuve de sérieux et d’application dans l’obéissance à Allâh ta`âlâ. Mes frères, œuvrez avec sérieux dans l’obéissance à Allâh, partez avec l’appel à Allâh et rappelez vous de la parole de Allâh ta`âlâ :

﴿إنّ الله اشترى من المؤمنين أنفسهم وأموالهم بأنّ لهم الجنّة﴾

(‘inna l-Lâha chtarâ mina l-mou’minîna ‘anfouçahoum wa ‘amwâLâhoum bi’anna Lâhoumou l-jannah)

ce qui signifie : « Certes Allâh accorde aux croyants, en contrepartie de leur âme et de leur bien, le paradis ».

الحمد لله رب العالمين

La louange est à Allâh, le Créateur du monde.

Articles en Relation

5 Comments

  1. sb118099

    Sachant que les hommes épouseraient des « Hours » en plus de leurs épouses qu’en est-il d’une femme ayant épousé deux hommes après le décès du premier?
    Jazacoumou Allahou khayran…

    1. Sunnite

      Asslâmou `alaykoum

      Si deux époux meurent musulmans, ils seront mariés au paradis, donc la
      femme sera marié avec le dernier avec lequel elle a été mariée…

  2. Sunnite

    L’imam aT-TaHâwiyy a dit :
    « والرُّؤية حقٌّ لأهل الجنة بلا إحاطة ولا كيفية »

    Ce qui signifie : « La vision de Allâh par les gens du paradis est une réalité. Ils Le verront sans comment et sans cerner Sa Réalité ».

  3. Sounniya

    BAraka lLAhou fikoum
    Que Dieu vous préserve et vous accorde les hauts degrés.
    L’Imam AHmad Ar-RifA3iyy a dit, ce qui signifie :  » La limite de la connaissance que l’on peut avoir de AllAh, c’est d’avoir la certitude que Son existence ta3AlA est sans comment et sans endroit « .

Les commentaires sont fermés