Valeur de Zakat al FiTr 2016. Zakât de la fin du jeûne de RamaDân

Valeur de Zakat al FiTr 2016. Zakât de la fin du jeûne de RamaDân
بِسْمِ اللهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيم

La louange est à Dieu le Seigneur des mondes Celui Qui existe sans début, sans fin, sans endroit, sans comment et ne dépend pas du temps, rien n’est tel que Lui et Il est Celui Qui entend et Qui voit, quoi que tu puisses imaginer Dieu en est différent, et que l’élévation en degré et la préservation de sa communauté de ce qu’il craint pour elle soient accordées à notre maître MouHammad Al-‘Amîn, l’Honnête, celui qui a appelé à la religion de vérité, l’Islam la religion de tous les Prophètes du premier ‘Adam au dernier MouHammad.

Quant à la zakât de la fin du jeûne (zakâtou l-fiTr), elle devient obligatoire à partir du moment où la personne a vécu une partie de RamaDân et une partie de Chawwâl. Elle est obligatoire pour tout musulman, s’il lui reste de quoi la payer en plus de ce qu’il faut pour payer sa nourriture de base, la nourriture de base de ceux qui sont à sa charge, ses dettes, son habillement et son logement qui sont dignes de lui, et ceci, pendant le jour de la Fête de la fin du jeûne (`Idou l-fiTr) et la nuit qui suit.

La valeur de la zakat selon les savants qui autorisent de payer la contre valeur en monnaie est moins de cinq euros en France. Donc la personne donne 5 euros et met l’intention que ce qui est en plus de la valeur exacte est une aumône

La valeur de la zakât selon le madh-hab châfiìyy et mâlikiyy est d’un Sâ`, c’est-à-dire de quatre moudd de la nourriture de base la plus couramment consommée dans le pays tel que le blé et le moudd est le plein des deux mains jointes pour des mains de quelqu’un d’apparence moyenne.

Selon l’école de jurisprudence Hanafiyy, la zakât est de trois moudd de blé ou de six moudd de dattes ou de raisins secs ou d’orges. Selon le madh-hab Hanafiyy il est valable de payer la contre valeur des moudd de blé selon leur valeur dans le pays. Les trois moudd de blé représente environ 1530 grammes de blé qui ont une valeur inférieure à cinq euros en France

L’homme doit payer zakâtou l-fiTr sur sa femme, sur ses enfants qui sont en deçà de la puberté, ainsi que sur tout proche qui est à sa charge tel que ses parents. Il n’est pas un devoir de payer zakâtou l-fiTr sur un mécréant et il n’est valable de la payer sur l’enfant pubère qu’avec son autorisation.

La zakât de la fin du jeûne (zakâtou l-fiTr) devient obligatoire à partir du coucher du soleil du dernier jour de RamaDân pour celui qui a vécu une partie de RamaDân et une partie de Chawwâl. Il est un devoir de s’en acquitter avant le coucher du soleil du jour de la Fête (al-`Id) et il est interdit de la reculer au-delà sans excuse valable. Il est permis de s’empresser de la donner dès le début de RamaDân. Ce qui est recommandé (sounnah), c’est de la donner le jour de la Fête et avant la prière, et il est déconseillé de la donner après la prière de la Fête.

Avertissement : L’intention par le cœur est obligatoire pour tous les types de zakât au moment où l’on met de côté la part à verser, au titre de la zakât de son bien, et ce, en disant dans son cœur par exemple : « ceci est la zakât de mon bien ou de mon corps » ou « ceci est l’aumône obligatoire de mon bien ».

Voir à qui donner la zakât : Ceux qui ont Droit à la Zakât

الحمد لله رب العالمين

La louange est à Allâh, le Créateur du monde.

Articles en Relation

1 Comment

  1. Sunnite

    Selon Abôu Hanîfah ont peut donner la zakât en espèce cela a été évalué à moins de cinq euros, ainsi on donne cinq euros et on met l’intention que ce qui est en plus c’est sadaqah aumône

Les commentaires sont fermés