La zakât sur les Monnaies Précieuses, Or et Argent métal

La zakât sur les Monnaies Précieuses, Or et Argent métal

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيم

La louange est à Dieu le Seigneur des mondes Celui Qui existe sans début, sans fin, sans endroit, sans comment et ne dépend pas du temps, rien n’est tel que Lui et Il est Celui Qui entend et Qui voit, quoi que tu puisses imaginer Dieu en est différent, et que l’élévation en degré et la préservation de sa communauté de ce qu’il craint pour elle soient accordées à notre maître MouHammad Al-‘Amîn, l’Honnête, celui qui a appelé à la religion de vérité, l’Islam la religion de tous les Prophètes du premier ‘Adam au dernier MouHammad.

S’agissant des monnaies, la zakât est un devoir sur deux d’entre elles : l’or et l’argent métal. Il n’y a donc pas de zakât sur d’autres monnaies que ces deux-là chez l’Imam Ach-Châfi`iyy et l’Imam Mâlik. Selon l’Imam Abôu Hanîfah la zakât est également obligatoire sur les billets de banques, ainsi si quelqu’un a de l’argent non utilisé pendant un an lunaire il doit payer sur cela la zakât à savoir 1/40ème (on divise la somme par dix ensuite par quatre). 1/40 vaut 2.5%.

Quant aux bijoux autorisés pour les femmes, il y a eu divergence si la zakât sur eux est obligatoire ou non, mais on prend plus de précaution en la payant. Pour ce qui est des bijoux interdits tels que l’or si l’homme le porte, on doit payer la zakât sur cet or s’il atteint le seuil

Allâh ta`âlâ dit :

﴿والَّذِينَ يَكْنِزُونَ الذَّهَبَ وَ الفِضَّةَ وَ لاَ يُنفِقُونَهَا في سَبِيلِ اللهِ فَبَشِّيرْهُم بِعَذَابٍ ألِيمٍ﴾

ce qui signifie : « Et ceux qui thésaurisent de l’or et de l’argent [métal] et n’en dépensent pas dans la voie que Allâh agrée, annonce leur un châtiment douloureux », [sôurat at-tawbah / 34].

Pour que la zakât soit une obligation sur ces deux monnaies, il y a des conditions, parmi lesquelles :

1 – Le seuil (an-niSâb) :

Le seuil pour l’or pur est de vingt mithqâl ce qui représente environ 84,875 grammes d’or pure (24 carats), soit environ 97 grammes d’or 21 carats, et d’environ 113,17 grammes d’or 18 carats. Le seuil pour l’argent métal pur est de deux cents dirham islamiques, soit environ 594,125 grammes. Il est un devoir de payer sur ces deux seuils le quart du dixième.

Et pour ce qui dépasse le seuil, on en prélève en proportion. Ainsi, la zakât de vingt mithqâl d’or sera le quart de son dixième, c’est-à-dire la moitié d’un mithqâl, la zakât de trente mithqâl d’or sera le quart de son dixième, soit trois quarts de mithqâl, la zakât de deux cents dirham d’argent pur sera le quart de son dixième, soit cinq dirham, et la zakât de trois cents dirham d’argent métal sera le quart de son dixième, soit sept dirham et demi.

Concernant les billets de banque (l’argent) selon Abôu Hanîfah on considère le seuil de l’or ou de l’argent métal selon ce qui est le plus profitable aux pauvres, c’est à dire si on a une somme donnée qui atteint le seuil de l’or en premier (à cause de sa valeur actuelle) on utilisera ce seuil pour ainsi sortir la zakât et si on atteint le seuil en premier avec l’argent métal (à cause de sa valeur actuelle) utilisera ce seuil pour ainsi sortir la zakât.

2 – L’écoulement d’une année lunaire (al-Hawl) :

Il n’est pas un devoir de payer la zakât sur ce qui est en deçà du seuil, ni ce sur quoi une année lunaire ne s’est pas écoulée.

Sachez qu’il y a douze mois lunaires qui sont dans l’ordre : MouHarram, Ŝafar, Rabî`ou l-’awwal, Rabî`ou th-thânî, Joumâda l-’Ôulâ, Jôumâda th-thânî, Rajab, Cha`bân, RmaDân, Chawwâl, Dhou l-Qa`dah et Dou l-Hijjah. Il sont tous de 30 ou 29 jours selon l’observation du croissant lunaire qui est une obligation d’ordre communautaire. Si le croissant est vu le 29 du mois après le coucher (du côté du couchant) alors demain sera le premier du mois suivant et cette nuit la nuit du premier sinon on complète le mois à trente jours.

Le Messager de Allâh, Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« الشّهر هكذا وهكذا »

Ce qui signifie : « le mois est de vingt neuf ou trente jours» [rapporté par Al-Boukhâriyy et Mouslim]. voir : La détermination du début du Mois de RamaDân selon la Loi de L’Islam

Il ne faut pas attendre `Achôurâ’ pour donner la zakât, en effet c’est après l’écoulement d’une année lunaire qu’il faut payer la zakât si on remplit les conditions.

الحمد لله رب العالمين

La louange est à Allâh, le Créateur du monde.

Articles en Relation

1 Comment

  1. Sunnite

    Selon l’Imam Abôu Hanîfah la zakât est également obligatoire sur les billets de banques, ainsi si quelqu’un a de l’argent non utilisé pendant un an lunaire il doit payer sur cela la zakât à savoir 1/40ème (on divise la somme par dix ensuite par quatre).

Les commentaires sont fermés